Quand partir est aussi mettre un point final

Pour la 6e fois, Nautilus lève l’ancre pour achever un chemin entamé 10 ans auparavant, en 2002.

Un bon 200km à pied, c’est ce qui sépare encore le point d’arrivée 2008 à St Jacques de Compostelle.  Cette fois, j’achève le « Camino » pour de bon.

Pas de voyage « technologique – pc – tablette – smartphone ». Il n’y a rien avec moi que quelques vêtements, trousse de secours, un bon vieux livre et.. bien sûr, mon appareil photo. Mais, si des points Internet se trouvent sur mon chemin, ce qui sera probablement le cas, je ne manquerai pas de mettre ici mes impressions, étape par étape.

A bientôt.

Publicité

2 réflexions au sujet de “Quand partir est aussi mettre un point final”

  1. J’espère que tout c’est bien passé et que tu as bien profité de la dernière partie du trajet (Tu ne liras je suppose pas ce message avant ton retour).
    Tes photos de Pologne sont magnifiques, on a beaucoup aimé celles prises de nuit.
    On attend la suite!
    Bisous

    J’aime

  2. bonne « balade » si l’on peut appeler cette marche ainsi
    c’est qu’il faut la santé…ce qui me fait quelque peu (beaucoup) défaut ses derniers temps
    oooh je n’ai pas à me plaindre, j’ai pris du bon temps en Cornouailles et au Pays de Galles, mais la pluie incessante a eu raison de mes économies d’énergie
    depuis, fièvre, rhume et douleur au dos ont été mon quotidien :-/
    on se lit à ton retour
    bisous de l’Irlandais

    J’aime

Les commentaires sont fermés.