Le chemin de la crête

_MG_4753b

_MG_4750b

Loin de l’agitation de la ville et pourtant à deux pas, juste derrière la grotte où selon la légende, Napoléon aimait se retirer, enfant, démarre un sentier qui grimpe au milieu les figuiers de barbarie, pour offrir une belle vue de haut du port, de la cité, de la baie d’Ajaccio.
Le soleil, très timide, se décide à faire une brève apparition.  C’est le moment de sortir son appareil photo.
27 décembre 2008.

Publicité