L’an passé, le même jour…

 

 

Bénis soient ces méchants premiers anniversaires qui, en un jour seulement, effacent les références temporelles inévitables et tyranniques.  Ces anniversaires qui poussent les blessures mal refermées et les rêves brisés, toujours plus loin et à tout jamais, dans le fond du tiroir du passé révolu. 

 _MG_0439b copie

2 réflexions au sujet de “L’an passé, le même jour…”

Les commentaires sont fermés.